Créer une douche à l'italienne avec banc

Outils

Retrouvez les outils dont vous avez besoin sur le site Gedimat

Portes, Parois, Colonnes et receveurs de douche

Douche à l'italienne, douche de plain-pied, les noms ne manquent pas pour désigner le receveur encastré dans le sol. On peut y ajouter la qualité de douche pour personne à mobilité réduite (PMR) car on peut y rentrer sans franchir d'obstacle. Voici la méthode complète pour vous jeter à l'eau.

La clé : encastrer dans le sol

a gauche

Les panneaux de polystyrène extrudé enduits au mortier constituent une solution efficace pour aménager un espace douche, au point de passer au second plan les techniques alternatives.

Adapter le sol pour supporter la douche

Leur avantage principal est de proposer de nouvelles solutions pour des difficultés classiques, en rénovation en particulier. En effet, dans le neuf, l’emplacement, le raccordement et l’encombrement de la douche sont décidés sur plan, qu’elle soit de plain-pied ou non. En rénovation, il faut s’adapter à l’existant. Dans le cas présent, il s’agit d’un vénérable plancher en bois qu’il convient de traiter avec le respect que procure son grand âge. Mais les caissons délimités par les solives permettent de faire circuler facilement les réseaux nécessaires.
Dans ces constructions anciennes, les remaniements sont souvent nombreux au fil du temps. Il est alors préférable de revenir aux origines, de manière à reconstruire sur une base saine. En l’occurrence, un chevêtre sur mesure a été ajouté afin d’encastrer une rehausse d’écoulement et soutenir une dalle OSB destinée à remplacer l’ancien dallage. Une fois cette base plane obtenue, le montage est beaucoup plus simple.

Plus de carrelage

Les différents panneaux se recoupent sur mesure et s’adaptent à toutes les spécificités du chantier. Leur constitution réduit les risques d’infiltration au seul traitement des joints, avec un système d’étanchéité spécialement adapté (SEL). Aucune approximation n’est tolérée. Il ne faut pas oublier que les supports sont en bois, ancien de surcroît, qui ne résistera pas à une humidité permanente dans l’espace non ventilé que représente le plancher d’origine.
L’utilisation d’un receveur préformé complète cette protection imperméable et facilite la pose. Il s’agit d’un panneau mince, qui peut être recoupé sur mesure et sur chantier, qui se colle directement sur le panneau de fond, en remplacement du carrelage traditionnel. Une fois encore, comme il est constitué d’une seule pièce, les risques d’infiltration sont limités à sa périphérie.

Projet en vidéo de la douche à l'italienne

a gauche

Réalisation en vidéo d'un banc

a gauche

Construction en 20 étapes de la douche et son banc

a gauche
Construire une douche à l'italienne

Ce système de receveur intégré comporte un élément de calage pour l’écoulement qui permet de régler parfaitement l’emplacement de la bonde. Il sert de repère pour l’ensemble de la pose.

L’ancien sol est entièrement démoli au marteau burineur de manière à dégager le solivage du plancher, vérifier son état, repérer les canalisations existantes et faire transiter les nouvelles, rendues nécessaires par la douche.

Un chevêtre est spécialement fabriqué aux dimensions de l’élément de calage. Sa hauteur est réglée sur celle du solivage pour que l’ensemble soit affleurant. La partie femelle de la bonde est raccordée à l’évacuation.

Un panneau de doublage en OSB de 18 mm, lui aussi recoupé sur mesure, est vissé sur le solivage et le chevêtre d’écoulement. Il permet de disposer d’une base saine, plane et solide, au niveau horizontal requis.

Un primaire est appliqué sur le support OSB afin de garantir l’adhérence du collage lors de la mise en place du panneau de sol de la douche. Attention à ne pas l’appliquer sur les pièces en plastique de la bonde.

Pour les murs, déjà habillés de plaques hydrofuges, la protection contre les infiltrations est complétée par des panneaux de polystyrène minces, fixés au mortier-colle, en veillant à décaler les joints par rapport à ceux des plaques

Le panneau de sol de la douche est un élément standard,en polystyrène armé, également sur mesure. Le passage de la bonde est découpé et équipé de ses raccords et joints d’étanchéité, dans le prolongement de l’élément de calage.

Après vérification des ajustements, l’envers du panneau de sol de la douche et le support OSB sont enduits de mortier colle, étalé à la spatule crantée. Le passage de la bonde est protégé des risques de souillures par du ruban adhésif.

Le temps ouvert du mortier-colle est largement suffisant pour mettre en place ce panneau de fond et l’ajuster par glissement jusqu’à son emplacement définitif. Le cas échéant, la pente est vérifiée et réglée.

Le collage est mis sous presse pour une durée de 24 heures. Des cartons de carreaux font très bien l’affaire à condition d’être répartis sur toute la surface du panneau, protégée par un grand intercalaire.

La liaison périphérique du panneau de fond avec le sol et les parois de la douche est traitée avec le kit d’étanchéité requis par le fabricant. Il se compose d’une bande armée et d’un mortier spécialement formulé.

Les murs sont également étanchés par l’enduisage des joints entre les panneaux et leur recouvrement par un calicot armé. Le tout est lissé pour ne pas laisser de surépaisseurs. Attention à protéger le sol de la douche.

Le receveur extra-plat qui termine l’installation est juste assez épais pour présenter le relief de pente en diamant, centré sur l’écoulement. Il peut-être recoupé sur-mesure à la scie circulaire. Sa mise en place est vérifiée à sec.

La fixation du receveur sur le panneau de fond s’effectue au mastic, appliqué en périphérie et en cordons parallèles. Le receveur est déposé dessus, ajusté puis bien pressé, après avoir vérifié l’alignement de l’écoulement.

Un panneau de polystyrène extrudé est découpé à la scie sauteuse pour constituer l'un des jambages d'un banc que nous allons assembler dans la douche

La tranche du premier élément en polystyrène extrudé de notre futur banc est couverte d'un cordon de colle déroulé en forme de sinusoïde

La pièce de polystyrène du banc est collée à même le sol. Il faut attendre quelques secondes en appuyant fermement  avant de poursuivre la pose

Les autres éléments du banc sont posés de la même manière, collés au sol. Après un certain temps,  toutes les arêtes supérieures sont à leur tour couverte d'un cordon de colle

Une assise découpée dans un panneau de 100 mm d'épaisseur  est posée au sommet des arêtes et forme le banc. Un panneau en polystyrène extrudé de seulement 30 mm d'épaisseur résiste déjà à 25 tonnes répartis uniformément sur 1 mètre carré.   Attention toutefois ces panneaux sont sensibles au poinçonnement d'où la nécessité de carreler

Les panneaux peuvent être partiellement creusés pour réserver un passage aux tuyaux d'eau.

Les points-clés

a gauche

La douche en pente douce
Quel que soit le kit utilisé, avec un panneau de fond préformé ou un receveur ajouté sur un panneau plan, il est nécessaire de garantir le sens de l’écoulement en direction de la bonde. Le relief du panneau ou du receveur est conçu à cet effet. Il suffit donc au poseur de fixer le panneau sur un plan parfaitement horizontal, avec une tolérance très faible, inférieure à 0,25 % en tous sens.

Voir l'image en grand

En savoir plus

Te Technique

Aménager avec des panneaux à construire

a gauche

Les panneaux de construction en polystyrène enduit sont autoportants, à condition de choisir la bonne épaisseur. Ils sont donc parfaits pour concevoir des aménagements de salle de bains prêts à carreler.

L’exemple est ici donné par la réalisation d’une banquette, directement dans le volume de la douche, qui sert tout à la fois d’assise et d’étagère. Compte tenu de son emplacement, il est impératif que cet aménagement soit parfaitement étanche, et le demeure, même si on s’assoit dessus.

Les panneaux de construction en polystyrène armé répondent à cette double contrainte. Pour ce type de montage, ils sont aussi résistants que des carreaux de plâtre ou de béton cellulaire, tout en étant parfaitement étanches. La seule particularité à souligner est la nécessité de renforcer le support de l’assise qui doit soutenir une masse importante. Elle est donc collée sur deux montants latéraux, celui de façade et un quatrième placé en partie centrale. L’étanchéité des liaisons et des raccords est traitée comme s’il s’agissait de parois classiques, avec une bande armée et un mortier spécifique.

Te Technique

Les autres types de douches

a gauche

Les panneaux de polystyrène enduits sont la seule offre globale pour composer un espace douche, littéralement du sol au plafond. En revanche, les procédés classiques restent parfaitement d’actualité pour bâtir une douche complète.

Pour les inconditionnels du plain-pied, le receveur extraplat est à étudier, dans le neuf comme en rénovation. Dans ce dernier cas, il remplace l’ancien bac à douche ou occupe l’emplacement de la baignoire. Comme il faut souvent refaire un peu de mortier pour remettre à niveau ces zones négligées, le receveur peut être facilement encastré au niveau du sol fini.
Le receveur à poser fait de la résistance, en particulier pour tous ceux que ça ne gêne pas de lever le pied sur une dizaine de centimètres (comment font les autres pour franchir un trottoir ?) ou ceux dont l’aménagement présente des difficultés d’écoulement, avec un tuyau de vidange horizontal par exemple. D’autre part, les problèmes d’étanchéité sont beaucoup plus simples à résoudre. Enfin, pour ceux qui préfèrent se doucher sans inonder la salle de bains, la solution idéale est la cabine de douche en kit prêt-àmonter, de la simple paroi à la cabine intégrale, robinetterie comprise. Il suffit de trouver un emplacement doté des réseaux nécessaires à proximité.