Peindre des poutres et planchers - NL

Peintures et enduits 2 min de lecture

Peinture blanche pour la charpente apparente, effet céruse
et vernis vitrificateur pour le plancher. Aspect rustique pour les poutres, finition poncée pour le parquet. Voilà deux solutions rapides et esthétiques pour mettre en valeur les volumes du comble.

Mettre en valeur le bois

a gauche

Le charme des poutres apparentes est indéniable et il s’associe à merveille avec l’aspect naturel du plancher. La faute de goût est impossible et, avantage complémentaire, ces finitions sont faciles à réaliser.

Protéger les poutres

En théorie, la préparation des poutres est même simpliste. Il suffit en effet de bien les dépoussiérer et de gratter les dépôts accumulés au fil du temps. Mais attention ! Sauf à disposer des preuves du contraire, la charpente a très bien pu avoir été traitée avec des pesticides hautement toxiques dans le passé, d’autant plus qu’elle est ancienne et qu’elle se situait jusque-là dans un volume non habité. Il convient donc d’être prudent et de bien se protéger pour ce décrassage. Il faut également veiller à bien ventiler ce volume pendant les travaux et à l’isoler du reste de la maison.

a gauche

Pour les poutres, possiblement traitées avec des produits toxiques, il est impératif de bien se protéger pour faire leur décrassage.

La mise en couleur

a gauche
Voir l'image en grand

Pour le plancher, la préparation

Le cousinage entre un plancher de comble et un parquet de salon est très lointain. Le premier, à peine corroyé et sans le moindre entretien durant des décennies, demande de longues heures de ponçage. Comme c’est du bois massif pleine masse, il ne faut pas hésiter à insister. Le résultat sera à la hauteur de ces efforts.

Le choix des couleurs

Une charpente en très bon état peut conserver son aspect naturel. Dans le cas présent, le blanc permet de masquer les nuances, les taches d’infiltrations. La peinture, tout à la brosse, demande plus de temps, pour bien garnir les reliefs. Pour le plancher, c’est plus facile. Il suffit d’appliquer un vernis au spalter sur une première impression diluée de blanc façon « céruse ». Plus il y aura de couches de vernis, meilleure sera la profondeur du reflet.

La pose en vidéo

a gauche

La technique en six étapes

a gauche
2022 - Pages : 126-127 - Peindre des poutres et planchers

Afin de limiter l’émission de particules, le décrassage de la charpente est réalisé à la main, en collectant les débris au fur et à mesure. Le brossage et le ponçage électriques sont à proscrire.

Le passage d’un abrasif à gros grain permet d’égaliser la surface du bois. L’objectif n’est pas d’obtenir un aspect lisse, mais seulement de casser les échardes et d’estomper les taches ou les décolorations.

La peinture est appliquée au pinceau plat et à la brosse à rechampir. Il faut commencer par les angles et les creux, puis compléter par les aplats. Une seconde couche est souvent nécessaire.

Pour le plancher, les grands moyens sont de sortie avec le passage de la ponceuse à parquet dans le sens des planches jusqu’à faire disparaître totalement les reliefs et les taches. Bien insister sur les joints.

Une ponceuse excentrique permet de peaufiner les détails ainsi que les angles avec les murs. Après dépoussiérage et essuyage avec une serpillère humide, on repère les parties creuses du vieux plancher qui seront des réservoirs de peinture pour l’effet cérusé.

Pour l’effet céruse, il suffit de diluer la peinture blanche pour obtenir un effet essuyé afin de ne garnir que les creux. Un ponçage léger renforce l’effet. Sa protection est assurée par plusieurs couches de vitrificateur.